BAIRD (T.)

BAIRD (T.)
BAIRD (T.)

BAIRD TADEUSZ (1928-1981)

Moins connu en France que Penderecki ou Lutoslawski, Baird fait partie, comme eux, des figures marquantes de la musique polonaise contemporaine, à laquelle il a apporté un langage nouveau dans un style authentiquement slave qui lui valut d’emblée l’adhésion populaire.

Tadeusz Baird voit le jour à Grodzisk Mazowiecki le 26 juillet 1928, dans une famille d’origine écossaise: ses ancêtres, des catholiques persécutés par les anglicans, vinrent se réfugier en Pologne au milieu du XVIIIe siècle. Il commence ses études musicales pendant la guerre, à face="EU Caron" ゲód ぞ, où il travaille la composition avec Boleslav Woytowicz et Kazimierz Sikorski (1943-1944). Puis il prend part à l’insurrection polonaise; il est fait prisonnier et ne doit la vie qu’à l’arrivée des alliés. Après la guerre, très affaibli, il entre au Conservatoire de Varsovie où il est l’élève de Piotr Rytel et de Piotr Perkowski (1947-1951). Il travaille aussi le piano avec T. Wituski et la musicologie avec Zofia Lissa à l’université de Varsovie (1948-1952).

Dès 1949, il fonde le Groupe 49 avec deux autres compositeurs, Jan Krenz et Kazimierz Serocki; leur objectif est d’écrire une musique simple et expressive qui s’inscrive dans la ligne idéologique du réalisme socialiste. Dès 1951, Tadeusz Baird remporte le Prix national polonais (qui lui sera à nouveau décerné en 1964), suivi du prix Fitelberg (1958), du prix de la Tribune internationale des compositeurs de l’U.N.E.S.C.O. (1959, 1963 et 1966), du prix de la Ville de Cologne (1963), du prix Koussevitski (1968), du prix de la fondation Alfred-Jurzykowski (New York, 1971)...

En 1956, il fonde, avec Serocki et quelques autres compositeurs polonais, l’Automne musical de Varsovie, qui s’impose rapidement comme l’un des festivals de musique contemporaine les plus importants et les plus ouverts aux différentes esthétiques de tous les pays du monde. Dès 1958, avec ses Quatre Essais pour orchestre, Baird est considéré comme l’un des piliers de la vie musicale polonaise puis internationale. Il est nommé professeur de composition à l’École supérieure de musique de Varsovie et occupe l’une des deux chaires les plus importantes de son pays.

L’esthétique de Tadeusz Baird peut se résumer en deux tendances contradictoires tempérées par un caractère individualiste, romantique, mélancolique, cependant ouvert à l’impressionnisme: il éprouve un penchant certain pour la musique ancienne de son pays mais cherche aussi à élaborer un langage nouveau. De 1949 à 1957, la première tendance domine son œuvre: le Concerto pour piano (1949), l’Ouverture dans le style ancien (1950), la Symphonie no 1 (1950) et la Symphonie no 2 (1952) sont autant de pages profondément enracinées dans le folklore polonais. Puis vient une seconde période, où son langage change radicalement: il s’appuie sur le dodécaphonisme et cherche une voie nouvelle. C’est l’époque où la musique polonaise connaît une crise profonde: les compositeurs refusent les directives esthétiques du pouvoir et créent une véritable avant-garde. Baird restera en deçà de cette avant-garde car, pour lui, l’essentiel en musique est expressif et non formel. Il découvre rapidement les limites du dodécaphonisme, qu’il considère comme un système "physiologiquement mort", mais il continuera néanmoins à l’utiliser, de façon souple et modérée. Baird est alors influencé par deux grands compositeurs: Debussy, dont l’impressionnisme trouve un écho dans son orchestration, et Berg, dont la force dramatique apparaît dans son œuvre sur le plan expressif. À ces deux grands modèles, il faut ajouter un guide inconscient, Webern, dont le pointillisme marque alors toute la musique polonaise. Sans en faire un usage systématique, comme Penderecki ou Lutoslawski, Baird lui accordera une large place dans son orchestration.

Claude Rostand disait qu’il "maniait les timbres avec invention et richesse". C’est certainement l’une des caractéristiques profondes des dernières œuvres de Baird, marquées également par un style lyrico-dramatique et le besoin d’une certaine forme mélodique qui explique le retentissement de son œuvre en Pologne.

Les Quatre Essais pour orchestre (1958) correspondent au début de cette nouvelle esthétique, suivis d’Expressions , pour violon et orchestre (1959), d’Exhortation , pour récitant, chœur et orchestre (1960), d’Erotica , pour soprano et orchestre (1961), des Variations sans thème , pour orchestre (1962). En 1966, il compose un drame musical, Jutro (Demain); puis ce seront Sinfonia breve (1968), la Symphonie no 3 (1969), Play , pour quatuor à cordes (1971), Psychodrame , pour orchestre (1972), le Concerto pour hautbois (1973), le Concerto lugubre , pour alto (1975), le Double Concerto pour violoncelle et harpe (1976), Quatuor (1978).

À la fin de sa vie, Baird ne se satisfait plus d’une musique pure : "La musique a un pouvoir de communication émotionnelle mais elle peut aussi transmettre des éléments concrets." Le texte devient alors l’auxiliaire indispensable: "Le seul moyen de sortir de la situation est de se baser sur la parole, ce qui fait que la littérature a, avec le temps, une influence toujours plus forte sur mon action purement musicale."

Cette orientation vers la musique vocale, amorcée au début des années soixante, s’accentue au cours des dernières années de la vie du compositeur, sous la forme d’une synthèse entre le langage élaboré après 1958 et la recherche d’un contact direct avec l’auditeur, qu’il avait su créer dans la première partie de sa carrière.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Нужна курсовая?

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Baird — ist der Familienname folgender Personen: Absalom Baird (1824–1905), US amerikanischer General im Bürgerkrieg Brian Baird (* 1956), US amerikanischer Politiker Chris Baird (* 1982), nordirischer Fußballspieler Dan Baird (* 1953), US amerikanischer …   Deutsch Wikipedia

  • Baird — may refer to:Places* Baird, Hastings, a local government ward within Hastings Borough Council in the county of East Sussex, England * Baird, Texas, a US city * Baird Peninsula, Nunavut, CanadaPeople*John Logie Baird, inventor of the first… …   Wikipedia

  • Baird — [berd] John Logie [lō′gē] 1888 1946; Scot. inventor & television pioneer * * * (1888–1946) a Scottish inventor who is remembered mainly for his work on early forms of television in the 1920s and 1930s. The BBC began using Baird’s system in 1929,… …   Universalium

  • Baird — Baird,   1) [beəd] John Logie, britischer Fernsehpionier, * Helensburgh (Strathclyde Region) 13. 8. 1888, ✝ Bexhill on Sea (County East Sussex) 14. 6. 1946; ihm gelang 1926 in London die erste Fernsehvorführung eines mit einer Nipkow Scheibe in… …   Universal-Lexikon

  • Baird — Baird, TX U.S. city in Texas Population (2000): 1623 Housing Units (2000): 806 Land area (2000): 2.621842 sq. miles (6.790540 sq. km) Water area (2000): 0.065752 sq. miles (0.170297 sq. km) Total area (2000): 2.687594 sq. miles (6.960837 sq. km)… …   StarDict's U.S. Gazetteer Places

  • Baird, TX — U.S. city in Texas Population (2000): 1623 Housing Units (2000): 806 Land area (2000): 2.621842 sq. miles (6.790540 sq. km) Water area (2000): 0.065752 sq. miles (0.170297 sq. km) Total area (2000): 2.687594 sq. miles (6.960837 sq. km) FIPS code …   StarDict's U.S. Gazetteer Places

  • Baird — (spr. Bärd), Sir David, geb. um 1756, trat 1772 als Fähnrich in die englische Infanterie,[222] ward 1778 Lieutenant u. Capitän, ging 1779 mit seinem Regiment nach Ostindien, wo dasselbe sogleich gegen Hyder Ali verwendet, aber fast vernichtet u.… …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Baird — (spr. bǟrd), Spencer Fullerton, Naturforscher, geb. 3. Febr. 1823 in Reading (Pennsylvanien), gest. 19. Aug. 1887 in Woodshole (Massachusetts), studierte auf dem Dickinson College, ward dort 1846 Professor der Naturwissenschaften, 1878 erster… …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Baird — (spr. bährd), Spencer Fullerton, amerik. Naturforscher, geb. 3. Febr. 1823 in Reading, seit 1850 Sekretär der Smithsonian Institution zu Washington, gest. 19. Aug. 1887. Hauptwerke: »Birds of North America« (2 Bde., 1870), »History of North… …   Kleines Konversations-Lexikon

  • Baird — Baird, John Lo|gie (1888 1946) a Scottish engineer who invented a television system …   Dictionary of contemporary English

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”